Duos

Duo Papadopoulos-Vay, piano et violoncelle

Dimitri Papadopoulos et Alexandre Vay

Le duo formé par le pianiste Dimitri Papadopoulos et le violoncelliste Alexandre Vay se forme en 2005, les deux jeunes musiciensétant fraîchement entrés au CNSMD de Lyon.
Unis par la même passion pour la musique de chambre, ils en explorent ensemble le répertoire et décident, au terme de leurs études « classiques » de musiciens chambristes, de suivre le cours de perfectionnement de Jacques Aboulker. Ils axent leurs recherches sur la musique de Beethoven, en choisissant pour thématique de mémoire de Master Le récitatif et l'arioso dans l’interprétation de la musique de Beethoven pour violoncelle et piano.
Cette recherche se conclue par la publication d'un disque incluant les 5 sonates pour violoncelle et piano de Beethoven, enregistré dans l'auditorium du CNSMD (salle Varèse).

Depuis maintenant 8 ans, le duo se produit à travers l'Europe (France, Allemagne, Italie, Suisse, Danemark) et en Asie (Thaïlande) au sein de festivals prestigieux, avec un répertoire vaste mêlant des incontournables (Beethoven, Franck, Britten, Prokofiev, Brahms, Fauré, Schumann, Debussy, Mendelssohn), ainsi que des oeuvres moins jouées (Reger, Carter, von Knorr, transcriptions de lieder de Beethoven).
Les deux musiciens sont activement soutenus par la fondation mécénat Société Générale, l'ADAMI, ainsi que la DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst).
Ils sont par ailleurs lauréats de plusieurs concours internationaux, dont le concours Max Reger (Karlsruhe) en duo.

Régulièrement invités à se produire sur les ondes, on a pu notamment les entendre dans les émissions de Gaëlle le Gallic (générations jeunes talents), Frédéric Lodéon (Plaisirs d'amour) sur France Musique ainsi que Carrefour de Lodéon sur France Inter.
En parallèle à ce duo, les musiciens mènent une active carrière de solistes. Alexandre est en outre violoncelle co-solo du Münchner Rundfunkorchester, et il joue un violoncelle Testore du 18e siècle, mis à sa disposition par la Landessammlung Baden Wurttemberg.

Salués par la presse, Aurore Busser (Nice Matin) dit du duo :
« Les attaques, les audaces, les inflexions, les nuances, la vigueur rythmique, le cantabile, le lyrisme, tout est mis en commun, en accord parfait. Standing Ovation. »

"They gave a splendid rendition of these great works. Highlights were a most persuasive performance of the lofty slow movement in the fifth sonata – the only true slow movement in the set of five - and a robust rendition of the lusty four part fugue that makes the finale."
G. Barton, on Beethoven's sonatas.

Site web d'Alexandre Vay (cliquer)



Duo Papadopoulos


Dimitri et Marie-Claudine Papadopoulos

« Est-ce parce qu'ils sont frère et sœur ? Leur jeu est d'une homogénéité exceptionnelle, leur musique reflète une même âme » (Badisches Tagblatt)

« Ils ne jouent pas seulement ensemble, ils respirent, racontent, et ressentent la musique en même temps » (Badische Neuste Nachrichten)

« Marie-Claudine et son frère Dimitri fascinent par leur musicalité, leur virtuosité, et leur art d'interprétation aux multiples facettes » (Fränkische Nachrichten)

« Un incomparable duo » (Rheinpfalz)

« Marie-Claudine et Dimitri Papadopoulos, en parfaite osmose, ont submergé les mélomanes par leur immense talent » (Ouest France)

« Quand Marie-Claudine Papadopoulos prend son violon, elle nous ensorcelle » (Badische Neuste Nachrichten)

« Le jeu de Dimitri fait penser à un diamant poli : clair, transparent, et brillant » (Badisches Tageblatt)

« Unité harmonieuse, légèreté et élégance caractérisent le jeu des deux virtuoses » (Goettinger Tageblatt)

« Remarquable maturité, sûreté du style » (Südkurier)

Depuis 2015, le duo Papadopoulos est représenté pour la France par l'agence artistique solfeggio
Agence Solfeggio contact contact@agencesolfeggio.fr

Frères et sœurs, c'est depuis leur plus jeune âge que Marie-Claudine et Dimitri jouent ensemble.
Animés de la même soif de découverte, de voyages et de scène, le duo s'est constitué au fil des ans un répertoire très large englobant les grandes sonates baroques, classiques et romantiques, des œuvres modernes et contemporaines mais aussi des compositions issues du folklore que leur inspire leurs origines et la multiplicité des cultures qu'ils ont côtoyé. D'origine grecque, les deux musiciens sont nés en France (Marie-Claudine) et aux USA (Dimitri), ont grandi en France puis étudié en Allemagne.
Si aujourd'hui Dimitri consacre une partie de son temps à l'enseignement au conservatoire de Genève, le duo continue à se produire à travers le monde (France, Italie, Allemagne, Suisse, Danemark, Grèce et Thaïlande) au sein de festivals prestigieux et dans des salles mythiques : jeunes talents à Paris, Young Artists à Athènes, Murten Classics en Suisse, Gasteig à Munich, opéra de Strasbourg, opéra de Lyon, théâtres de Toulouse et d'Arras, … Parallèlement, les deux artistes mènent une active carrière de solistes.
Soutenus par diverses fondations, Marie-Claudine joue un violon Petrus Guarnerius de 1745 mis à sa disposition par le Landessammlung Baden Wurttemberg.
Le duo se produit régulièrement sur les ondes radiophoniques Françaises et Allemandes et a enregistré des disques pour les labels Oehms Classics (Schubert, Ravel, Dinescu, Gerschwin) et Les Belles Écouteuses (intégrale des sonates de Haydn).

Plus d'informations sur Marie-Claudine : www.marieclaudine.com

Duo Mirabilis

Hebergeur d'image

Parmi les formations instrumentales peu courantes qui existent dans le monde de la musique, il en est une qui se distingue, celle du mariage entre un piano et un orgue. Formation originale s'il en est, le duo Mirabilis propose d'élargir un répertoire pour piano et orgue assez peu fourni et de faire sien un répertoire symphonique déja existant par la réalisation de transcriptions, l'orgue et le piano permettant d'évoquer avec la force et la poésie nécessaires toutes les couleurs d'un orchestre.
Tel un Tuba Mirabilis, ce duo, né avant tout d'une amitié entre deux jeunes musiciens, Dimitri Papadopoulos (piano) et Octavian Saunier (orgue), souhaite porter loin l'écho musical d'une telle formation en encourageant la création d'oeuvres contemporaines pour piano et orgue, en parrallèle aux travaux de transcriptions en cours et à venir, laissant le champ des possibilités musicales ouvert à l'infini.
Le duo s'est produit au sein de festivals prestigieux ( Toulouse les Orgues, Autan en emporte les Orgues, cathédrale de Limoges, auditorium de Lyon, plusieurs villes d'Allemagne, ...) et son répertoire ne cesse de s'élargir (Bach, Liszt, Widor, Enesco, Prokofiev, Saint Saens, Franck, Escaich, Moussorgsky ...)